Gérer les enregistrements DNS

Cette section décrit comment gérer vos enregistrements DNS avec les LiveDNS de Gandi. Pour de plus amples informations sur ce que sont les enregistrements DNS consulter la section DNS de notre FAQ Domaine.

Les modifications que vous effectuerez sur vos enregistrements DNS depuis le site GandiV5 ne seront prises en compte que si votre nom de domaine utilise nos LiveDNS.

Lorsque vous enregistrez un nom de domaine depuis notre interface V5, les LiveDNS sont les serveurs de noms par défaut. Néanmoins si votre domaine a été enregistré via notre site classique et qu’il utilise toujours les DNS « classiques » vous devrez passer ces serveurs de noms sur nos LiveDNS.

Note

L’interface de gestion des enregistrements DNS vous permet de modifier la zone DNS de votre nom de domaine même s’il utilise encore les DNS Classiques. Mais attention, une fois les enregistrements DNS modifiés depuis l’interface V5 il ne sera plus possible de le faire depuis l’interface classique.

L’utilisation de la vue table ou de la vue texte n’est qu’une affaire d’habitude, les modifications auront le même résultat quelque soit le mode choisi.

IMPORTANT La syntaxe des LiveDNS

La syntaxe BIND des LiveDNS est dite « dynamique » ou « relative », car les enregistrements sont créés par rapport au domaine APEX (domaine « nu »). De ce fait le domaine APEX (example.com) est représenté par le symbole @. Les sous domaines sont précisés uniquement sous forme du sous domaine : www.example.com sera écrit www. Un sous domaine de second niveau (mon.extranet.example.com) sera spécifié par rapport au domaine APEX toujours donc sous la forme mon.extranet.

Cela veut dire aussi que le système rajoute le domaine APEX à tout enregistrement d’hôte ou d’adresse tant qu’on ne lui signale pas qu’il s’agit d’une adresse « statique ». Par exemple un CNAME vers example.com devra être « clos » avec un point :

www 3600 CNAME example.com.

Si vous oubliez ce point le système rajoutera le domaine apex créant l’adresse « example.com.example.com ».

Edition par la « vue table »

Commencez par sélectionner le domaine concerné depuis votre liste de domaine (soit depuis la liste de tous vos produits, soit via la section « Domaines » de l’organisation / utilisateur concerné). Ensuite cliquez sur « Enregistrements DNS » dans le menu de navigation à gauche. Les enregistrements du domaine s’afficheront dans la page principale. Vérifiez que vous êtes en « Vue table ».

  • Pour ajouter un enregistrement, cliquez sur le bouton « Ajouter » en haut à droite de la page. Cela va afficher le « formulaire » de création d’enregistrement.
    • Type : le type d’enregistrement que vous voulez ajouter (A pour les IP, CNAME pour les adresses, etc.)
    • TTL : Time To Live, ou la fréquence à laquelle l’enregistrement va être « rechargés » par les DNS « racines ». Attention à ne pas indiquer un TTL trop bas, cela pourrait « blacklister » vos DNS.
    • Nom : Le nom de l’enregistrement (@ pour le domaine Apex, sinon le sous domaine uniquement (www par exemple).
    • Texte, Hôte, Adresse IP, etc.. : L’information correspondant au type d’enregistrement que vous voulez définir.
  • Pour effacer un enregistrement cliquez sur l’icône « Poubelle » à droite de l’enregistrement concerné.
  • Pour modifier un enregistrement, cliquez sur l’icône « Crayon » à droite de l’enregistrement concerné. Cela affichera le formulaire d’édition de l’enregistrement.

Pour la création et la modification n’oubliez pas de « Sauvegarder » vos modifications.

Vous avez la possibilité, si vous utilisez nos LiveDNS (uniquement), d’effectuer des sauvegardes de votre « Zone DNS » et de les restaurer via « Prendre un instantané de la zone » et « Restaurer l’instantané » tout en bas de la page. N’hésitez pas à effectuer une sauvegarde avant toute modification afin de pouvoir faire marche arrière en cas de problème.

Edition par la « Vue texte »

Si vous préférez éditer vos enregistrements DNS manuellement, cliquez sur le bouton « Vue texte » et vous accéderez au « Fichier de zone » en base « texte ».

Cliquez sur « Editer le fichier de zone » pour passer le champ en mode éditable et lorsque vous avez fini vos modifications cliquez sur « Enregistrer » pour sauvegarder et soumettre votre zone.

Créer un sous domaine

Les sous domaines sont la partie d’une adresse située devant votre nom de domaine et séparée par un point. Par exemple dans « docs.gandi.net » le sous domaine est « docs ». Dans « www.gandi.net » le sous domaine est « www ».

Pour créer un sous domaine, vous devez tout d’abord avoir les permissions suffisantes pour éditer les enregistrements DNS du nom de domaine pour lequel vous allez créer un sous domaine.

En éditant les enregistrements DNS du nom de domaine, ajoutez un nouvel enregistrement.

  • en « Vue Table » lorsque vous cliquez sur le bouton « Ajouter », vous devez choisir le type d’enregistrement voulu. Dans le champ « Nom » ajouter le sous domaine que vous voulez ajouter. Par exemple « docs », « blog » ou « www », etc… C’est la partie qui sera ajoutée devant votre nom de domaine.
  • en « Vue Texte », après que vous aurez cliqué « Editer le fichier de zone » sous les enregistrements, vous pouvez ajouter manuellement l’enregistrement voulu. L’exemple ci dessous va créer un sous domaine « m » (pour mobile) sur votre domaine, pointant sur un serveur Wix.
m 10800 IN A 216.139.213.144

Délai de propagation et TTL

Vous verrez mentionner dans le détail des enregistrements DNS le terme TTL qui signifie « Time To Live ». En gros il s’agit de la longueur (en secondes) du « cycle » auquel les DNS « racines » (les DNS principaux répartis dans le monde) vont recharger l’enregistrement concerné. Un TTL de 3600 signifie que l’enregistrement sera mis à jour toutes les heures.

Cela signifie aussi qu’il ne sert à rien de mettre un TTL bas pour « accélérer » une propagation de changement d’enregistrements DNS car c’est le TTL déjà propagé qui va décider de la mise à jour.

Avec les LiveDNS un nouvel enregistrement est propagé en quelques minutes.

Un TTL bas est toujours pratique dans le cas d’un changement de service (changement de fournisseur mail par exemple) afin de réduire la durée de la « bascule » entre les deux services. Mais dans ce cas deux règles sont à respecter : - il faut mettre le TTL bas au moins 24 AVANT d’effectuer le changement de service (par modification des DNS) - il ne faut pas garder ce TTL bas plus de 48-72 heures. Une fois la bascule effectuée, revenez sur un TTL « standard »

Le « forçage » des TTL n’est pas vraiment « bien vu » de la part des gestionnaires de serveurs de noms et vous courrez le risque de voir vos serveurs de noms « blacklistés ».

Sauvegarder vos enregistrements

Si vous utilisez nos LiveDNS, vous avez la possibilité de créer des sauvegardes spécifiques de vos différentes versions d’enregistrement DNS (en plus des sauvegardes effectuées automatiquement par le système à chaque changement). Cela vous permet de conserver une configuration précise, facile à remettre en place au besoin. Pour ce faire, rendez vous sous la section « Enregistrements DNS » du domaine concerné, et cliquez sur « Prendre un instantané de la zone ». Cette option n’est disponible que pour les utilisateurs de LiveDNS.

Pour restaurer vos enregistrements DNS depuis une sauvegarde existante, cliquez sur « Restaurer un instantané ». Vous aurez une liste de vos différentes versions sauvegardées (et la version par défaut) pour choisir celle à restaurer.