Console d’urgence (SSH)

Vous pouvez accéder au shell de votre instance via une console SSH. La console est offerte en tant qu’accès d’urgence, au cas où vous auriez besoin d’effectuer des tâches d’administration à partir du shell.

L’accès à la console est toujours temporaire et doit être activé avant d’y accéder. Vous pouvez activer la console sur l’interface de gestion de votre instance, comme décrit ci-dessous.

Une fois activée, la console sera disponible pendant 2 heures. Vous serez automatiquement déconnecté après cette période pour des raisons de sécurité. Vous devrez réactiver la console et vous reconnecter après l’expiration de cette période.

Note

Veuillez noter que les clés SSH ne sont pas actuellement prises en charge pour les connexions à la console SSH - vous ne pouvez utiliser que le mot de passe d’instance.

Comment activer la console SSH Simple Hosting SSH

Vous pouvez activer la console d’urgence à partir de la section Console d’urgence dans la page de gestion de votre instance.

Cliquez sur le bouton Activer la console pour activer la console.

Une fois la console activée, l’écran d’état changera pour vous montrer combien de temps elle restera active. La console est automatiquement désactivée après une période de 2 heures (elle ne peut pas être désactivée sur demande). Vous pouvez l’activer de nouveau à tout moment.

Accéder à la console SSH

Vous aurez besoin d’un client SSH installé sur votre ordinateur pour accéder à la console d’urgence.

Les systèmes Linux et macOS devraient en avoir un installé par défaut. Les utilisateurs de Windows peuvent installer PuTTY.

Après avoir activé la console comme décrit dans la section précédente, copier-coller la commande ssh dans votre application Terminal pour accéder à la console. Vous devrez entrer le mot de passe de votre instance.

Si votre navigateur supporte les liens directs ssh, vous pouvez simplement cliquer sur le bouton Se connecter à la console d’urgence pour lancer la commande dans votre application Terminal par défaut.

Pour référence, la structure de la commande ssh est :

$ ssh {instance_id}@console.{datacenter_id}.gpaas.net

Les variables {instance_id} et {datacenter_id} sont les mêmes que celles utilisées pour les services sFTP, git et Panneau de contrôle.

Note

Certaines versions d’OpenSSH peuvent produire l’erreur suivante lors de la connexion :

Unable to negotiate with X.X.X.X: no matching key exchange method found. Their offer: diffie-hellman-group1-sha1

Vous pouvez ajouter ce paramètre à votre fichier ~/.ssh/config pour contourner l’erreur :

Host console.{datacenter_id}.gpaas.net
KexAlgorithms +diffie-hellman-group1-sha1

Ou lancez la commande ssh avec l’option suivante pour une connexion spécifique :

$ ssh -oKexAlgorithms=+diffie-hellman-group1-sha1 \
  {instance_id}@console.{datacenter_id}.gpaas.net

Veuillez vous référer au site Web d’OpenSSH pour plus d’informations : http://www.openssh.com/legacy.html

Quitter la console SSH

Taper ~. pour quitter la console à tout moment.

Utilisation

Manipuler les fichiers

Une fois connecté à votre instance via SSH, vous pouvez utiliser les commandes Linux courantes pour gérer les fichiers et répertoires de votre instance, tels que mv, rm, wget, etc. Les éditeurs vim, vi et nano sont également disponibles.

Par exemple, vous procédez à l’installation de WordPress en utilisant les commandes suivantes :

$ cd web/vhosts/wp.gandi.ninja/htdocs/
$ wget http://wordpress.org/latest.zip
$ unzip latest.zip
$ rm latest.zip index.html
$ mv wordpress/* .

Gérer votre base de données

Vous pouvez gérer n’importe laquelle des bases de données disponibles directement à partir de la console, en utilisant les outils en ligne de commande fournis par chacun d’entre eux.

par exemple directement pour les modifications apportées à votre base de données. Vous pouvez vous y connecter directement avec

Par exemple, pour se connecter à MySQL en utilisant l’utilisateur et le mot de passe par défaut :

$ mysql -u root -h localhost

Consultez les documentations spécifiques pour MySQL, PostgreSQL et MongoDB pour plus d’informations.

Visualiser les journaux

Vous pouvez consulter vos fichiers de journalisation (ex : occurrences de visiteurs, erreurs système, etc.) sur la console SSH.

Les logs sont situés dans le répertoire /srv/data/var/log. Vous pouvez lister tous les fichiers journaux disponibles avec la commande suivante :

$ ls /srv/data/var/log/

Une fois que vous avez localisé le fichier journal que vous voulez examiner, vous utilisez les commandes cat ou tail pour afficher leur contenu sur la console. La commande tail -f /chemin/vers/le/fichier/de/log vous permettra d’imprimer la sortie d’un fichier journal en temps réel.

Par exemple, pour voir le journal d’accès de votre serveur web Apache en temps réel, tapez :

$ tail -f /srv/data/var/log/apache/access.log