Comment gérer les ressources d’un Gandicloud VPS

Les VPS Gandicloud offrent un haut niveau de flexibilité pour vous permettre d’adapter les ressources à vos besoins. Sur cette page vous trouverez les détails des différentes méthodes vous permettant de gérer les ressources de votre serveur (RAM, CPU, Stockage). Pour toutes les informations concernant les configurations disponibles, merci de visiter notre site public : https://www.gandi.net/fr/cloud/vps

Augmenter la taille d’un volume

La taille maximale d’un volume (disque) est de 1 To.

Important

Il n’est pas possible de réduire la taille d’un volume.

Vous avez deux méthodes pour augmenter la taille d’un volume :

  1. Via l’interface Gandi.
  2. Via l’interface en ligne de commande (CLI).

Augmenter la taille d’un volume via l’interface Gandi

  1. Connectez-vous à votre compte Gandi, puis rendez-vous dans la rubrique VPS et sélectionnez votre serveur.
  2. Dans la liste des volumes, recherchez le volume que vous voulez augmenter et choisissez [Augmenter la taille].
  3. Entrez la nouvelle taille de votre volume, puis validez l’opération.

Augmenter la taille d’un volume via CLI

Assurez-vous que votre CLI Openstack est configuré correctement, et que vous avez installé la dernière version (ou au moins la version 5.5.0). Recherchez l’identifiant Openstack du volume que vous voulez agrandir.

openstack volume list

Pour augmenter la taille du volume il vous faudra utiliser la version 3.42 (à minima) de l’API Openstack.

openstack --os-volume-api-version 3.42 volume set <id-de-votre-volume> --size <taille-en-Go>

Note

Quelle que soit la méthode utilisée pour agrandir votre volume, le modèle de paiement utilisé étant le compte prépayé, notre système de facturation débitera automatiquement ce dernier de la différence de coût de votre volume (Volume étendu - volume actuel) jusqu’à la prochaine date de renouvellement.

Étendre la partition sur le serveur

Une fois la taille du volume augmentée, il est nécessaire pour finaliser l’opération, d’augmenter la taille de la partition. Pour cela deux options s’offrent à vous :

  • Simplement procéder à un redémarrage du serveur.
  • Ou bien, s’il s’agit du volume de boot du serveur, se connecter en SSH au serveur et appliquer les commandes suivantes en [sudo] :
user@yourvps:~$ growpart /dev/xvda 1
user@yourvps:~$ resize2fs /dev/xvda1

Vous pouvez valider le résultat en listant les partitions avec la commande:

user@yourvps:~$ df -h

Et voila ! Vous pouvez profiter de l’espace supplémentaire sur votre volume.

Ajouter un nouveau volume à votre serveur

Comme pour toutes les actions sur vos serveurs GandiCloud VPS, vous disposez de deux méthodes pour créer et attacher un volume additionnel à un serveur :

  • Depuis l’interface
  • Depuis le CLI

Depuis l’interface Gandi

L’opération se passe en deux étapes. La création du volume, puis son association à un serveur. Commencez par accéder à la page de création, en sélectionnant [Créer une ressource], puis [Nouveau volume] depuis la liste globale de vos ressources. Une fois sur la page de création, il ne vous reste qu’à définir :

  • Un nom
  • Une taille (de 5 Go à 1 To)
  • Eventuellement une image OS pour ce volume

Validez la création, votre volume sera actif en quelques secondes.

Une fois le volume créé (son statut doit être Available), vous pouvez l’associer à l’un de vos serveurs déjà actif. Pour cela, cliquez sur [attacher] depuis la page d’information détaillée du volume à associer. Sélectionnez ensuite parmi vos VPS, celui auquel vous souhaitez attacher le volume, et validez l’opération.

L’opération prend là aussi quelques secondes seulement. Le volume passe alors en status In use.

Depuis la CLI

Pour créer et attacher un nouveau volume depuis le CLI Opentstack, deux commandes suffisent :

Pour créer un volume:

openstack volume create --size <size_in_GB> <myvolumename>

Pour obtenir les infos sur le volume :

openstack volume show <volume_uid>

Cela permet de s’assurer que le volume est en statut Available avant de l’attacher à un serveur.

Pour attacher ce volume à un serveur :

openstack server add volume <server_id> <volume_id>

Enfin, pour valider que le volume est bien attaché, vous pouvez relancer la commande :

openstack volume show <volume_uid>